Le Maroc affirme qu’il a arrêté 52 suspects d’une cellule terroriste

Le ministère marocain de l’Intérieur a annoncé mercredi avoir arrêté 52 personnes soupçonnées de faire partie d’une cellule liée au groupe Etat islamique. Un communiqué du ministère indique que les arrestations ont été effectuées le 19 juillet et cette cellule représente le plus grand groupe détenu parmi les nombreuses cellules démantelées au cours des dernières années.

La déclaration ajoute que les suspects provenaient de tout le pays et prévoyaient des attaques sur divers sites à l’intérieur et à l’extérieur du Maroc, incluant les festivals de musique qui se multiplient en cette période de l’année. Aucune autre information n’a été fournie sur les individus.

Les autorités affirment qu’elles ont saisi des armes, des manuels décrivant comment faire des explosifs et des armes chimiques, des livres sur les attentats-suicides, et des drapeaux du groupe Etat islamique. La déclaration affirme l’enquête des liens entre les suspects et les « djihadistes de Tindouf et du Sahel », faisant référence aux camps de réfugiés du sud de l’Algérie et d’Afrique subsaharienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *