Le mari d’une otage prie pour le retour de sa femme

Le mari d’une des otages de l’épicerie cacher à Vincennes raconte : ma femme devait descendre chez l’épicier avec les enfants et je lui ai dit : « laisse les enfants à la maison, je les garderai. » Maintenant il en contact avec la police et attend le dénouement de la tragédie. Il a tellement peur pour sa femme, il prie pour son retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *