Le maire d’Ashkelon revient sur sa décision de ne pas employer d’arabes

Le maire d’Ashkelon Itamar Shimoni a laissé entendre que les arabes œuvrant aux travaux de sécurisation des jardins d’enfants retourneront au travail. Pendant la durée des travaux qui devraient prendre encore une semaine, les enfants seront transférés dans des centres communautaires. « La décision que j’avais prise la semaine dernière a été mal comprise et a été sortie de ses proportions », a expliqué Shimoni qui affirme ne jamais avoir envisagé d’expulser les travailleurs arabes de la ville. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *