Le Maire corrobore l’affaire “Ilan” au Plessis-Trévise

Un homme de confession juive, d’une cinquantaine d’années, a contacté lundi le maire de Plessis-Trévise pour lui faire part de l’agression antisémite dont il a été victime en septembre dernier.

Selon le maire, qui s’exprimait sur i24NEWS, l’homme a été amené de son cabinet par quatre individus dans une forêt où “on l’aurait tabassé très violemment.”Lire la suite sur jforum.fr