Le Likoud veut empêcher le scénario dangereux d’un Ayman Oudeh chef de l’opposition

Au Likoud, mais sans doute dans d’autres partis également, on a du mal envisager qu’Ayman Oudeh, président de la Liste arabe unifiée devienne chef de l’opposition en cas de formation d’un gouvernement d’union. Mais pour cela, il faudrait changer la loi en vigueur qui veut que ce soit automatiquement le chef du plus grand parti d’opposition qui obtienne cette fonction sauf si plus de la moitié des députés de l’opposition désignent un autre des leurs.Lire la suite sur lphinfo.com