Le Liban sous tension après l’exécution d’un policier par les djihadistes

Au lendemain de l’exécution d’un policier par les jihadistes du Front al-Nosra, la tension ne cesse de monter au Liban, et les familles d’une trentaine de militaires otages des islamistes bloquent désormais plusieurs axes routiers au Liban. Elles ont annoncé « une escalade à tous les niveaux » et dénoncé l’incapacité du gouvernement libanais à régler cette affaire. Pour accabler encore plus les familles et mettre la pression sur le gouvernement de Beyrouth, le l’État islamique a menacé de mort imminente un adjudant libanais détenu en otage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *