Le Liban opposé au mur de sécurité qu’Israël veut édifier à la frontière

Le président libanais Michel Aoun, son Premier ministre Saad Al-Hariri et le président du parlement Nabih Berri sont aux antipodes sur le plan politique. Le premier, bien que chrétien, soutient le Hezbollah et le second, musulman, y est farouchement opposé au point d’avoir annoncé sa démission en novembre dernier avant de se rétracter un mois […]Lire la suite sur lphinfo.com