Le lac de Tibériade a passé un mauvais hiver

La quantité de pluie qui s’est abattue sur la région du lac de Tibériade est inférieure de moitié à la proportion annuelle des précipitations relevées habituellement. L’Autorité de l’Eau indique par ailleurs que si d’ici le mois de mars, de nouvelles précipitations abondantes devaient être enregistrées, elles ne suffiraient pas à approvisionner le lac de manière satisfaisante étant donné la vague de chaleur de ces derniers jours qui a asséché les terres avoisinantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *