Le journal de gauche Haaretz va mal

Ce sont de nouveaux licenciements qui sont attendus chez Haaretz, le journal de gauche israélien. Son propriétaire, Amos Schocken, a annoncé une nouvelle vague de départs suite au dégraissage de 5% des effectifs effectué en 2013. En cause: l’érosion du lectorat, les recettes publicitaires en berne et la concurrence du journal gratuit Israël Hayom.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *