Le Hezbollah tente une incursion dans le nord d’Israël

Tsahal a déjoué une attaque terroriste du Hezbollah près du mont Dov, le long de la frontière avec le Liban, lundi après-midi, a déclaré le porte-parole de l’armée israélienne, le général de brigade Hidai Zilberman.

La cellule, qui comptait entre 3 et 4 membres du Hezbollah, a traversé la frontière – également connue sous le nom de Ligne bleue – à plusieurs mètres du territoire souverain israélien et a été identifiée par les soldats israéliens qui ont ouvert le feu sur eux avec des tirs de mitrailleuses et des obus de chars.

La cellule a fui au Liban sans tirer sur les troupes de Tsahal, a déclaré Zilberman, niant les informations selon lesquelles des missiles anti-chars guidés auraient été tirés pendant l’incident. « Nous avons quelques jours tendus à venir », a déclaré le général de Tsahal. 

Pas de blessés coté israélien

Si l’état des combattants du Hezbollah n’était pas clair, il n’y a pas eu de blessés ni de blessés parmi les militaires israéliens.

Des informations non confirmées faisaient état d’un échange de tirs le long de la frontière et des photos publiées par des journalistes affiliés au Hezbollah sur Twitter montraient des panaches de fumée près de Kfar chouba, dans le sud du Liban, près du mont Hermon, en Israël, après que Tsahal ait tiré des obus sur la région.

Selon divers médias libanais, une cellule du Hezbollah a tiré des missiles guidés antichar (ATGM) sur un véhicule de Tsahal près de la zone sud des fermes de Chebaa et les FDI ont répondu en bombardant le territoire libanais.

Au cours de l’incident, les habitants des villages du nord d’Israël bordant la frontière libanaise ont reçu comme instructions de l’armée israélienne de rester chez eux. Une douzaine de communautés ont été concernées  dont Avivim, HaGoshrim, Zarit, Hanit, Yiftach, Kfar Giladi, Misgav Am, Metoula, Neve Ativ, Kiryat Shmona, Rosh Hanikra, Shlomi et Shetoula. Mais après environ une heure d’affrontements, le commandement du front intérieur a déclaré que les résidents pouvaient «revenir à la normale».

Netanyahou et Gantz à la Kirya

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a interrompu la réunion de la faction du Likoud et a quitté Jérusalem pour se rendre au quartier général militaire de Tsahal à Tel Aviv pour procéder à une évaluation de la sécurité.

« Nous sommes au milieu d’un grave événement sécuritaire », a-t-il déclaré.

Benny Gantz, qui a également quitté la Knesset pour l’évaluation de la sécurité avec Netanyahou et d’autres hauts responsables de la défense, a averti avant l’incident «qu’aucun ennemi ne nous testera».

L’armée israélienne est en état d’alerte depuis qu’une attaque aérienne israélienne présumée en Syrie a tué la semaine dernière un combattant du Hezbollah.

L’armée a déployé des troupes dans les divisions 91 et 210 de la division Bashan avec des troupes d’artillerie et de renseignement. Les batteries de défense antimissile Iron Dome étaient également en alerte ainsi que les jets de l’armée de l’air israélienne.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *