Le Hezbollah n’en finit plus d’exhaler sa rage

Les funérailles des « princes » du Hezbollah se transforment en un mouvement de masse anti-israélienne. L’Iran et la Syrie condamnent le raid aérien qui a tué six terroristes du Hezbollah et six soldats de la Garde révolutionnaire iranienne. Les médias libanais avertissent l’Etat d’Israël de la possibilité d’une réponse dure du mouvement terroriste Hezbollah, et affirment que le bombardement israélien est une cause de guerre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *