Le Hezbollah n’a plus « la côte » au Liban-Sud

Malgré cette formidable machine sociale et propagandiste qu’il a mis en place, le Hezbollah voit avec consternation que les chiites du Liban désertent le pays ou la région pour échapper à la mobilisation dans les rangs de l’organisation terroriste. Le nombre de morts qu’a coûté le soutien du mouvement à la Syrie est gardé secret, mais d’une certaine manière, le chiffre ne peut échapper aux habitants qui côtoient le Hezbollah, car ils constatent avec effarement le nombre de disparus qui augmente sans cesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *