Le Hamas teste les limites d’Israël

Les dirigeants de Gaza ne sont pas intéressés par un nouveau cycle de violence, mais ils cherchent toujours à rappeler à Israël et au monde leur existence avec des attaques terroristes occasionnelles. Malgré ses difficultés opérationnelles et financières, le Hamas a des raisons d’être optimiste, puisqu’il recueille les soutiens des Turcs et de l’Iran.

L’attaque de mercredi par une unité de tireurs d’élite du Hamas contre des soldats israéliens qui patrouillaient le long de la frontière entre Israël et Gaza, juste au sud du Kibboutz Kissufim, a laissé un soldat de Tsahal grièvement blessé. Mais le Hamas a payé pour cela : cette tentative de tester les limites d’Israël a coûté la vie au commandant de l’unité de snipers du Hamas, et a blessé un membre important du mouvement terroriste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *