Le Hamas exhibe une réplique de la plaque militaire du soldat Oron Shaül

L’arme de la guerre psychologique savamment entretenue par les groupes terroristes a de nouveau été employée hier à Gaza. Au cours d’une parade censée symboliser la victoire du Hamas contre Tsahal lors de l’opération Tsouk Eitan, le Hamas a fait défiler la réplique d’un transport de troupe israélien en carton surmonté d’un immense poing de la victoire tenant la réplique, en arabe, de la plaque militaire ou est inscrit le numéro d’immatriculation du soldat Oron Shaül. Ce dernier a été déclaré mort par Tsahal.

plaque2

Deux autres plaques militaires sont brandies par le poing de la victoire mais cette fois, en lieu et place des numéros d’immatriculation, deux points d’interrogations. Une allusion claire de la part de la centrale terroriste : nous détenons (morts ou vifs) 3 soldats israéliens. Un coup de bluff du Hamas qui ne détiendrait les dépouilles que de deux soldats israéliens déclarés morts par le rabbinat militaire: le sergent-chef Oron Shaul et le lieutenant Adar Goldin.

plaque3

Le Hamas a par ailleurs annoncé avoir développé deux nouveaux types de missiles qui portent les noms de deux chefs tués l’été derniers par Tsahal. Leur rayons d’action n’a pas été divulgué.

roquettes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *