Le guide de la paracha pour les grandes vacances

Nous lisons le discours d’adieu de notre maître Moïse chaque année durant le mois d’août, lorsque des millions d’enfants sont à la maison. La paracha de cette semaine, « Ekev », propose quelques règles très adaptées aux grandes vacances : Par Sivan Rahav Méir

N’apportez pas d’abomination dans votre demeure (7, 26) – tout est disponible aujourd’hui, plus que jamais. Tant le bien que le mal. Il n’est pas nécessaire de faire entrer tous les déchets dans notre salon, notre téléphone portable et notre cœur. Qu’il est difficile mais ô combien nécessaire de savoir filtrer, surveiller et dire non.

Car l’Éternel, ton Dieu, te conduit dans un bon pays… un pays qui produit le froment et l’orge, le raisin, la figue et la grenade, l’olive huileuse et le miel (8, 7) – pendant deux mille ans, les Juifs ont lu ces versets de la Torah mais ne voyaient de leur fenêtre que le Yémen ou la Russie. Cette année, dans l’impossibilité de voyager à l’étranger, nous avons une opportunité inouïe de découvrir de près ce bon pays.

Tsédaka et volontariat

Qui fait droit à l’orphelin et à la veuve; qui témoigne Son amour à l’étranger, en lui assurant le pain et le vêtement (10, 18) – notre paracha décrit Dieu prenant soin des plus démunis et nous enjoignant à suivre Ses voies. Dans notre situation économique et sociale précaire, il existe aujourd’hui d’innombrables moyens de mettre cela en pratique à travers la tsédaka ou le volontariat.

Taille toi-même deux tables de pierre pareilles aux premières (10, 1) – la paracha décrit des moments de réconciliation: après la faute du veau et la brisure des Tables de la Loi, Dieu transmet à Moïse les secondes Tables. Nos commentateurs apprennent de cette histoire l’importance du pardon et de l’expiation, la capacité à pardonner et faire la paix. Nous sommes dans une période intense, compacte et tendue. Peu importe combien nous nous sommes disputés et à quel point nous sommes en colère, il est toujours possible et nécessaire de pardonner et de recommencer.

Sivan Rahav Meir est une journaliste de renom au sein de la 12e chaîne de télévision israélienne. Chaque jour, elle offre un petit enseignement de Torah. Il est diffusé un peu partout dans le monde dans une dizaine de langues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *