Le grand nettoyage de Pessah au Kotel…

 

Pessah approche, le Mur, lui est déjà tout propre ! Depuis que l’Etat d’Israël existe, comme chaque année, notes de prière et petits papiers ont été enlevés et enterrés à la « Gniza », l’emplacement habilité à recevoir tout ce qui concerne Dieu et ne peut être jeté.

Comme deux fois par an, peu avant les fêtes de Pessah, la Pâque juive, et de Roch Hachana – le Nouvel an juif -, le Kotel (Mur occidental), vestige du second temple juif de Jérusalem, connait un nettoyage méticuleux dans le but d’enlever tous les petits messages laissés dans ses interstices.

« Des millions de personnes placent des notes avec leurs requêtes dans le Mur. Nous les retirons pour que d’autres personnes puissent y placer leurs demandes » explique un rabbin sur place qui précise que « Pour éviter que les notes ne soient endommagées ou qu’elles tombent au sol, nous les recueillons respectueusement et nous les enterrons ».

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *