Le gouvernement israélien reste sourd aux besoins nécessaires à la sécurisation des écoles de Jérusalem

La crise des écoles et collèges de Jérusalem s’aggrave en cette fin de semaine. Le maire de Jérusalem, Nir Barkat, et le représentant de l’organisation des parents d’élèves de la ville, Paz Cohen ont annoncé jeudi que la fermeture des collèges et lycées se poursuivrait dans la capitale demain vendredi, vu que la demande d’assurer leur sécurité pendant toute la journée n’avait toujours pas reçu de réponse positive du gouvernement.

La grève montera encore d’un cran dimanche prochain, suite à la décision du syndicat des enseignants de Jérusalem de fermer les écoles élémentaires et intermédiaires dès que les agents de sécurité qui assurent la protection des lieux d’enseignement auront terminé leur journée.

Le gouvernement ne finance actuellement la sécurité des écoles que jusqu’à 13h30 alors que la plupart des écoles de la ville ferment à 16h30, laissant plusieurs heures durant lesquelles les écoles de Jérusalem sont laissées à la merci d’attaques terroristes. Dans cette affaire ubuesque, le silence du Premier ministre B; Netanyahu et de son Ministre de l’Education Naftali Bennett ne laissent d’étonner.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *