Le gouvernement irakien coupe la connexion Internet pour empêcher les réponses aux examens de fuiter sur le web.

Le gouvernement irakien coupe régulièrement la connexion Internet pour empêcher les réponses aux examens d’entrée au collège de fuiter sur le web.

Le bac approche à grands pas. Jusqu’au jour des épreuves, les sujets et leurs corrigés sont jalousement gardés pour éviter toute fuite et tentative de triche. Mais même en prenant des précautions extrêmes, des incidents surviennent parfois : on se souvient par exemple qu’une question du bac S avait fuité sur Jeuxvideo.com en 2011, tout comme certains intitulés l’année suivante. Deux ans plus tard, ce sont des sujets du bac philo ES et L qui ont circulé sur Twitter.

Face à ces brèches dans le dispositif, faudrait-il couper Internet quelques heures avant histoire de parer à toute éventualité ? En France, une telle mesure est inenvisageable. Mais à l’étranger, c’est une mesure qui est appliquée. En Irak, le gouvernement a en effet choisi d’appliquer cette solution radicale en coupant carrément, et de façon régulière, l’accès à Internet dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *