Le gouvernement français suspend la demande d’étiquetage des produits en Cisjordanie

Des travailleurs thaïlandais collectent du fenouil près du kibboutz Alumim dans le sud d’Israël, le 7 février 2017 (Illustration)

Les autorités françaises auraient suspendu leur insistance sur un étiquetage spécial des produits en Cisjordanie à la suite d’un procès alléguant que cette pratique était discriminatoire.

Le bureau français d’Amnesty International s’est plaint de cette suspension dans un communiqué publié mercredi.

«Au lieu de donner suite à la demande de suppression des importations [en provenance de la Cisjordanie], le gouvernement a choisi de revenir en arrière et de suspendre la demande d’étiquetage», a écrit le groupe de défense des droits de l’homme.Lire la suite sur jforum.fr