Le Général Amos Yadlin parle de la catastrophe de Beyrouth.

 

Le général de division (res.) Amos Yadlin, qui a été ancien commandant adjoint de l’armée de l’air israélienne et est maintenant directeur exécutif de l’Institut d’études sur la sécurité nationale : «C’est une terrible catastrophe. La grande question est de savoir combien de personnes manquent. Les chiffres sont compris entre 1 000 et 4 000. »Lire la suite sur israelvalley.com