Le fondateur de BDS interdit d’entrée en Grande-Bretagne

Omar Barghouti, fondateur du mouvement antisémite BDS s’est vu refuser un visa d’entrée en Grande-Bretagne. Il devait être l’un des orateurs principaux à un colloque intitulé “Les Palestiniens à l’ère Trump”, organisé par le Parti travailliste britannique de Jeremy Corbyn.

Le fondateur de BDS, Omar Barghouti avait fait sa demande de visa par le biais de l’ambassade de Grande-Bretagne en Jordanie. Une demande transmise au ministère britannique de l’Intérieur qui a opposé une fin de non recevoir au motif qu’il s’agit d’une “demande complexe”. L’activiste antisémite devra se contenter de s’adresser à l’assistance par vidéo-conférence.

L’actuelle ministre britannique de l’Intérieur, Priti Patel, est une amie d’Israël mais elle est surtout farouchement opposée aux organisations prônant le boycott de l’Etat juif.

La décision de la ministre a sans doute été motivée également par le rapport détaillé “Terroristes en complet-cravate” élaboré et diffusé par le ministère israélien aux Enjeux stratégiques de Guilad Erdan qui a mis au jour une centaine de liens avérés entre des organisations terroristes déclarées – dont le Hamas et le FPLP – et les organisations de boycott fondées par Barghouti. Ce dernier s’était déjà vu refuser un visa d’entrée aux Etats-Unis au mois d’avril dernier pour assister à un colloque du même style.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *