Le FMI constate que rien ne bouge pour la reconstruction de Gaza

Le Fond Monétaire International s’est inquiété de la lenteur de la reconstruction de la bande de Gaza. Sur les 3,5 milliards de dollars promis en octobre lors de la conférence du Caire pour la reconstruction de Gaza, à peine 30% avaient été effectivement déboursés à la mi-avril, assure le rapport du FMI. La reconstruction est également ralentie par la dégradation des relations israélo-palestiniennes et la division persistante entre le Fatah, au pouvoir en Cisjordanie, et le Hamas, qui contrôle Gaza. « La réconciliation (des mouvements palestiniens) est nécessaire pour que le redressement de Gaza ait lieu », assure le rapport du FMI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *