Le fils de Seikh Hassan Youssef : « J’ai vu des dirigeants du Hamas se payer des repas à $200 l’unité ».

 

Décidément, le Seikh Hassan Youssef n’a pas de chance avec ses fils. Cet islamiste palestinien cofondateur du Hamas vit un drame familial aux accents shakespeariens. Qu’on en juge : un de ses rejetons, Mosab, surnommé le « Prince vert », couleur de l’Islam, a servi pendant dix ans de taupe pour le compte du Shin Beth, le service de sécurité intérieure israélien. Avec cette trahison, il pensait avoir bu le calice, ou plutôt la honte, jusqu’à la lie. Il se trompait. C’est désormais au tour d’un deuxième de ses six fils, Suheib (38 ans), de lui asséner un nouveau coup de couteau dans le dos.Lire la suite sur israelvalley.com