Le drame de la mythologie palestinienne…

Les envoyés américains Jason Greenblatt et Jared Kushner qui se sont entretenus cette semaine à Jérusalem et à Ramallah avec les autorités israéliennes et les dirigeants de l’Autorité palestinienne (AP) pour relancer le processus de paix, ont découvert ce que leurs prédécesseurs envoyés du Moyen-Orient ont appris au cours des deux dernières décennies : l’AP n’a pas, changé, ne peut pas changer, et ne changera pas.

Au cours de leur rencontre avec Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, les deux émissaires américains ont été informés que pour les Palestiniens, la seule solution acceptable était un État indépendant sur les lignes de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale.

Abbas a aussi tenu à préciser qu’il ne ferait aucune concession sur le « droit au retour » des « réfugiés » palestiniens. Ce qui signifie qu’il réclame un Etat palestinien à côté d’Israël tout en inondant Israël de plusieurs millions de « réfugiés » palestiniens afin qu’il devienne un autre Etat palestinien.

Lors de la réunion, Abbas a également exigé qu’Israël libère tous les prisonniers palestiniens, y compris ceux ayant du sang juif sur les mains. Accord de paix ou pas, chaque libération de terroristes n’a entraîné qu’une seule chose, une recrudescence du terrorisme contre Israël.

Lire la suite sur jssnews.com