Le dossier pénal contre l’ex-député Magal est fermé

Près de deux mois après que l’ancien député Yinon Magal, du parti sioniste-religieux, ait démissionné de la Knesset, la police a fermé son enquête. Magal était accusé de harcèlement sexuel.

Un porte-parole de la police nationale a déclaré que l’enquête sur les allégations de harcèlement sexuel de nombreuses femmes était fermée. Les plaignantes avaient accusé Magal de les avoir harcelées avant qu’il ne devienne député. Magal a ensuite démissionné de son poste en tant que membre de la Knesset à la suite des allégations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *