Le divorce de Jeff Bezos patron d’Amazon, n’impactera pas Israël

Rater son mariage n’a jamais empêché de réussir son divorce ! Ainsi lorsque le couple reste ami, on peut réellement parler de succès !  Un succès qui semble toutes fois devoir franchir des obstacles hors normes dans le cas de Jeff Bezos et son désormais ex épouse Mackenzie.

Pour commencer et avant même de parler de gros sous, Jeff Bezos, ce célébrissime propriétaire d’Amazon de devoir rendre des comptes à des milliers de gens qui eux, ont le sentiment de le connaître par média interposés même s’ils ne l’ont jamais rencontré et pour ce faire devoir publier hier sur Twitter l’information suivante :

« Nous devons vous informer d’un développement non prévu dans nos vies. Comme le savent nos familles et nos amis, après une longue période amoureuse et de séparation de fait, nous avons décidé de divorcer mais de continuer nos vies en tant qu’amis. Nous sommes profondément reconnaissants l’un l’autre pour chacune des années de notre mariage. (…) Mais nous n’oublions pas que nous nous devons de continuer notre parcours en tant que parents de nos quatre enfants, rester les amis de nos amis et partenaires dans nos entreprises et projets. »

La rencontre

La petite histoire par « on-dit » interposés raconte que « Jeff Bezos avait rencontré son épouse MacKenzie à New York, dans le fonds d’investissement D.E. Shaw où il travaillait avant de fonder Amazon. En 1992, il lui avait même fait passer son entretien d’embauche !

Puis ils avaient décidé de se marier très vite et de déménager à Seattle en 1994, d’où Jeff Bezos avait lancé Amazon. , le tout en l’espace de six mois.

Réalité ou prélude à discussion d’avocats, il semblerait que MacKenzie Bezos (née Tuttle), diplômée de Princeton comme lui, aurait participé à la création de l’entreprise à ses tout débuts, mais ne s’y serait jamais directement impliquée par la suite, préférant entreprendre une carrière d’écrivain.

Lorsque l’on aura comptabilisé leur « résidence principale » de 4 hectares sur Evergreen Point Road, surnommée “l’allée des P-DG” (Bill Gates y réside lui aussi), qu’on peut estimer à 88 millions de dollars, l’acquisition en 2016 à Washington de l’ancien musée du Textile, soit 2.500 mètres carrés habitables, pour 23 millions de dollars, leurs deux villas en Californie, à Beverly Hills, et un triplex à New York, donnant sur Central Park on n’aura toujours pas évoqué « Amazone » qui porte l’ensemble à 137 milliards de $ !

Alors divorce à l’américaine ou à l’israélienne ?

Leur société américaine à l’origine, depuis 2014 plus grand fournisseur de services d’informatique en ligne avait commencé à concentrer ses activités en Israël dans un nouveau bâtiment situé au Matam Technology Park de Haifa.

Peu à peu, la société devait employer 800 personnes sur le nouveau site dont près de 200 actuellement aux Annapurna Labs, dans la ville voisine de Yokne’am, où des ingénieurs ont développé des puces qui permettent à Amazon d’exploiter plus efficacement ses serveurs. l

Comparée à de nombreuses autres sociétés technologiques du monde telles que Google et Microsoft, Amazon s’intéressa relativement tard à Israël…. Mais mieux vaut tard… surtout lorsque l’on sait qu’Haaretz notait à son propos que « La start-up israélienne Amazon achetée en 2015 pour 360 millions de dollars devait servir de base à la mise à niveau majeure et à l’expansion de ses opérations israéliennes pour s’étendre entre les bureaux de l’Annapurna à Yokne’am, Haïfa et Ramat Gan.. »

….. Si l’on en croit les protagonistes, l’argent ne devrait pas être un problème : les anciens époux ayant déclaré officiellement leur intention commune de poursuivre à l’avenir leurs investissements communs.

Ceci-dit le fait de se retrouver le célibataire le plus riche du monde va bien au teint de cet homme élégant de 55 ans… Combien de temps résistera-t-il avant que de céder aux charmes d’une… Israélienne peut-être ?

 

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *