Le différend entre le Shin Bet et Tsahal prend de fâcheuses proportions

La querelle sans précédent entre la direction du Shin Bet et le chef d’état-major de Tsahal se poursuit sans relâche. Dans une lettre aux retraités du Service de Renseignements, le chef du service, Yoram Cohen, lance une attaque personnelle contre le chef d’état-major, Benny Gantz.

« Le chef d’état-major avait envoyé au Premier ministre et au ministre de la Défense une lettre bien sentie, faisant allusion aux allégations sans fondement contre l’armée. « Nous rejetons catégoriquement ces allégations, » écrit-il.

« Nous sommes derrière toutes les observations faites par notre peuple, suivant un programme d’informations reçues. Elles sont précises et reflètent la réalité et la véritable séquence des événements. Les informations contenues dans le programme est fiable et étayées par des preuves », dit la lettre.

Dans sa lettre, Yoram Cohen soutient « que le litige est le résultat d’un comportement de Tsahal. La méthode et les messages que Tsahal a choisi d’utiliser sans entendre ou visualiser le programme du Shin Bet a provoqué cette dure confrontation. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *