Le défunt héros d’Israël dont on ne peut toujours pas publier la photo

Seuls ses proches mettent un visage sur son nom. Quelques phrases d’Emanuel Moreno, 15 ans après son décès par la journaliste Sivan Rahav-Meir.

165 cérémonies du souvenir de civils et de soldats ont eu lieu ces jours-ci, à l’occasion du 15e anniversaire de la Seconde Guerre du Liban. Le dernier jour marquera le décès du lieutenant-colonel Emanuel Moreno, officier de l’escadron de reconnaissance de l’état-major général (sayeret matkal). En raison de missions secrètes qu’il effectuait , il est encore interdit de publier la photo de ce héros d’Israël.

Mais il y a des choses qui peuvent et doivent être publiées à son sujet. Voici quelques phrases qu’il avait l’habitude de dire, envoyées par sa veuve, Maya Ohana-Moreno, avec ses explications. « Ce qui ne vous fait pas avancer, vous ramène forcément en arrière » * – Cette phrase a conduit Emanuel dans tous les domaines. Aussi bien dans l’armée, que dans l’étude de la Torah, l’apprentissage de sa profession ou son développement spirituel .

Leçons de vie

« Le Saint Béni soit il nous prépare les outils , afin que nous puissions plus tard avoir un impact positif » * – tout ce qui nous arrive dans la vie arrive pour nous rendre meilleurs, plus influents, des gens qui agissent

« Sept fois le juste tombe et se relève … Le problème de notre génération n’est pas de ‘ne pas tomber’, mais de savoir : quand tu es à terre ,tu te relèves * – le mot se décourager n’existait pas dans le lexique d’Emanuel. Chaque chute est une occasion de se relever .

« Ne vous donnez pas trop d’importance  » * – Ne vous mettez pas au centre, ne pensez pas que toute l’histoire se résume à vous. Il y a des choses plus importantes. Ne laissez pas vos difficultés personnelles vous décourager, car les tâches qui vous attendent sont plus grandes que votre cercle personnel .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *