Le deal honteux de la France avec le Hezbollah

Après l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri et de 21 autres personnes en 2005, l’ONU a mis en place un tribunal spécial pour enquêter sur l’attaque et juger les suspects par contumace. Les quatre personnes jugées sont des membres du Hezbollah et le verdict est attendu cette semaine. Les rapports publié par un journal libanais indiquent que la France a assuré le Hezbollah qu’elle protégera le groupe terroriste s’il s’avère être complice de l’attaque terroriste.

Deal ! La France aurait donné des «assurances» que la décision rendue dans le procès pour meurtre de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri ne sera pas suivie de procédures internationales contre le Hezbollah. Par ailleurs, la France a joué un rôle majeur pour rendre cela possible, a rapporté lundi le grand quotidien libanais al-Joumhouria. .

Citant des sources diplomatiques, le quotidien a déclaré:  » Paris a assuré au Hezbollah que la décision dans l’affaire de l’assassinat de Hariri ne serait pas suivie d’un procès international ou d’effets contre le parti. Paris a donc joué un rôle fondamental dans ce domaine . »

Les sources ont ajouté que la France avait en retour demandé au Hezbollah de montrer des positions «indulgentes» et d’arrêter les campagnes médiatiques contre les États du Golfe, a rapporté al-Joumhouria.

Selon les sources, Paris s’emploiera également à contrôler le comportement de Bahaa Hariri, le fils de l’ex-Premier ministre tué, afin que les puissances régionales anti-Hezbollah n’utilisent pas cela dans leur propre intérêt.

Il a ajouté que le nouvel ambassadeur de France poursuivra la tâche de contact direct avec le Hezbollah et qu’un assistant expert aidera dans cette affaire.

Mauvaise fiction

La France et l’UE désignent uniquement «l’aile militaire» du Hezbollah comme un groupe terroriste, comme s’il y avait un mur magique entre sa terreur et ses composantes politiques. Cette fiction est déjà assez mauvaise.

Mais assurer au groupe qu’il sera activement protégé de la colère internationale par une grande puissance occidentale est un message clair au monde que la France soutient activement le groupe.

En juin , l’ambassadeur de France en Israël, Eric Danon, a déclaré que la France n’avait pas l’intention de suivre l’Allemagne en désignant l’ensemble du Hezbollah comme organisation terroriste. Dans le même temps, il a expliqué pourquoi la France était contre toute initiative israélienne d’étendre la loi israélienne sur les territoires: «La France a toujours promu une vision des relations internationales basée sur l’état de droit et sur les négociations, et non sur des actions unilatérales », a-t-il déclaré. .

La France ne dit-elle pas au Hezbollah avant le verdict qu’elle le défendra de la censure par d’autres nations, une action unilatérale, non basée sur des négociations avec les autres nations?

Une pensée sur “Le deal honteux de la France avec le Hezbollah

  • Avatar
    6 août 2020 à 9 h 28 min
    Permalink

    Encore et toujours dans la complicité de crimes contre l’humanité !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *