Le correspondant du Monde répond aux lecteurs… Et ses réponses vont vous étonner. Ou pas !

Le correspondant du Monde à Jérusalem a répondu aux questions des internautes sur les conséquences de l’installation par Israël de portiques de sécurité sur l’esplanade des Mosquées.
Nous avons analysé ses réponses, comparé ce qu’il dit avec les faits, et noté le degré d’honnêteté des propos de l’envoyé du Monde.

Piotr Smolar ©DailyMotion

–o-o-o-o-o–

Question de Tuile4 : Bonjour, d’après des vidéos de surveillance, les tueurs arabes israéliens se seraient approvisionnés en armes par l’intermédiaire de la mosquée d’Al-Aqsa, sur l’esplanade des Mosquées. Cela ne justifierait-il pas ces détecteurs de métaux ?

Piotr Smolar : Bonjour. Les portiques semblent soudainement être devenus la solution miracle pour répondre aux violences palestiniennes dans la vieille ville de Jérusalem. Cela n’a pas de sens. Tout d’abord, ils ont été placés non pas à l’entrée de la vieille ville, mais de deux allées conduisant les fidèles musulmans vers l’esplanade des Mosquées. Ils n’auraient en rien permis d’empêcher, par exemple, l’assassinat d’Hadas Malka, membre de la police aux frontières, le 16 juin près de la porte de Damas.

Notre commentaire :

Smolar bote touche et ne répond pas à la question.

Tuile4 ne lui demande pas si les portiques de sécurité auraient évité l’assassinat d’Hadas Malka par des terroristes palestiniens le mois dernier, pas plus que l’attentat au marché Sarona de Tel-Aviv en juillet 2006, mais si, spécifiquement, ces portiques ne permettent pas d’éviter de livrer des armes à la mosquée al Aqsa, ce qui est une question de bon sens et n’appelle qu’une seule réponse : oui, les portiques auraient évité les morts.

Lire la suite sur jssnews.com