Le conte de fées d’une grand-mère druze israélienne

Comment une grand-mère, avec pour seule arme un savon qui lave plus blanc que blanc, débarrasse son village de la haine qui dévaste le monde.  C’est l’histoire de cette femme de 76 ans qui répand un parfum dont on aurait presque oublié qu’il put exister encore et se répandre hors des collines de Galilée…

Représentante d’une réussite dont peut être fière Israël, Jamila Hir, une femme druze du village de Pek’iin a conquis il y a quatre ans, nombre de participants du prestigieux Festival de la Femme qui s’est tenu à Ségovia en Espagne. La presse espagnole, séduite elle aussi par ce parcours hors du commun n’a pas manqué de communiquer à l’envie ses impressions.

Une histoire qui ressemble à un conte de fées …

Depuis, cette femme exceptionnelle est la première femme druze à avoir réussi à s’imposer et imposer à une bonne quarantaine de pays ses produits de cosmétiques dont un savon fort apprécié, fabriqués dans son entreprise et clore son bilan avec… un bénéfice de 50 millions de $ ! Veuve aujourd’hui mais mère de cinq enfants, grand-mère de 15 petits-enfants et arrière-grand-mère de cinq arrière-petits-fils, Jamila Hir est très fière, à juste titre, de sa réussite bien sûr, mais aussi d’être la première femme druze dont la fille soit allée au collège et obtenu son permis de conduire.

Bien sûr, toutes les femmes d’applaudir au discours de Paix qui est celui de ces druzes, musulman(e)s, catholiques et juifs,(juives) qui travaillent ensemble, chacun et chacune pour le bonheur de tous et toutes. « Seules les femmes peuvent donner naissance à la Paix », c’est le slogan de Jamila.

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *