Le Conseil de Sécurité de l’ONU exprime sa préoccupation de voir un nouveau président au Liban

Le Conseil de sécurité des Nations Unies exprime sa préoccupation et « l’urgence et la flexibilité » qu’il y a  à stabiliser le pouvoir. Il encourage les dirigeants au Liban à veiller au choix d’un nouveau président, alors que le pays est sans un chef d’Etat depuis mai.

Le président du conseil actuel, l’ambassadeur australien Gary Quinlan, a lu le communiqué de presse mercredi après une séance d’information sur la situation. Le président Michel Suleiman a démissionné après son mandat de six ans, un mandat qui a pris fin sans un remplacement éventuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *