Le colonel Winter, commandant d’une brigade Givati : « C’est une génération de lions »

Le commandant d’une brigade Givati de Tsahal, le colonel Ofer Winter, ​​a écrit sur sa page Facebook, reprenant les termes de son allocution reproduite par Youtube, que la génération des soldats d’aujourd’hui est à la hauteur pour défendre Israël.

Il lui a été demandé lors d’une interview durant la commémoration du Jour du Souvenir (Yom Hazikaron) si « la génération Facebook et Youtube » est à la hauteur pour protéger Israël de ses ennemis. Il a répondu que durant les combats à Gaza, il n’a pas vu une « génération Facebook » : « J’ai vu une génération de commandants, de lions, de combattants. J’ai rassemblé mes soldats à la fin de la guerre et je leur ai dit : notre insigne dépeint un renard mais nous avons ici des lions. »

winterLe colonel Ofer Winter

« Yom Hazikaron me rappelle trois choses : un, que je méprise la guerre, deux, que j’aime la vie, ma famille et la Nation d’Israël, trois, la responsabilité, cette responsabilité en tant que commandant envers tous ceux à qui j’ai appris à devenir des guerriers au combat, et qui est de les ramener en vie, de ramener mes soldats à la maison en toute sécurité. Ma responsabilité en tant qu’homme, et que je porte depuis des années, est de me demander si je n’aurais pas pu faire différemment. Ma responsabilité en tant que père de ces jeunes est de préparer la brigade à la guerre et de les prévenir de toute menace. »

Le commandant, un fils du sionisme religieux, a souligné l’humilité comme une qualité nécessaire d’un commandant ou d’un chef. « L’humilité ne signifie pas seulement la modestie ou la timidité. La Torah dit de Moshe qu’il était l’homme le plus modeste. L’humilité est la capacité du leader de mettre son ego de côté et se concentrer sur les objectifs qu’il sert : la nation d’Israël et la mission. Risquer sa vie est de la modestie. Aller de l’avant est de la modestie. »

a gazaBrigade Givati pendant la guerre à Gaza

Par « aller de l’avant », je faisais allusion à l’éthique de Tsahal que doit respecter un commandant à la tête de ses troupes. « La peur est la nature de l’homme, les gens veulent vivre. La sagesse du commandant est d’être le confident de ses soldats, de le vider de toutes ses peurs. C’est la seule façon de gagner, vous allez de l’avant. Lorsque vous sentez que vous représentez la Nation, c’est plus facile. Si vous symbolisez la haine ou l’amour de la guerre, c’est fichu. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *