Le cœur d’un juif: mon voisin frappe à la porte

Lorsque certains ont fait, comme moi, un petit tour de certains pays ils constatent que chaque lieu présente une face différente dans son fonctionnement. Les tunisiens, que j’ai tant côtoyés, n’ont strictement rien à voir avec les français. Ces derniers sont très différents des allemands ou des italiens, même si je n’ai pas vécu dans ces deux pays-ci.

Tous les peuples ont vraiment un tronc commun avec les autres. A savoir que les gens ont en principe deux jambes, deux bras , une tête. Puis, le lieu de vie donne tout le reste : comportement social, individuel, qualités de footballeurs (surtout au Brésil), pratique religieuse, etc…

Eh bien, en restant très superficiel, j’ai l’impression que la quasi-totalité des pays ont en commun un conformisme, une inertie, un « suivisme », pas très intéressant.

En un regard rapide, je vois se détacher Israël au-dessus des nations. Une partie du non-conformisme est sans doute lié aux blessures de notre Histoire, qui ne s’arrête pas de nous blesser. Mais en contrepartie des forces venues du fin fond de la terre qui nous préservent à l’infini. Je dois vous conter ce qui vient de m’arriver, après 13 années de présence amoureuse sur ma terre.

Ce voisin insupportable

En arrivant à Jérusalem en 2004 je découvris un quartier formidable. Complètement mélangé de religieux et purs laïcs, de vieux et de jeunes, de gros et de maigres. Et surtout de voisins adorables ….Sauf un. Ce voisin insupportable avait pris pour habitude de mettre sa radio à fond le Chabbat, de faire la tête chaque fois qu’on se croisait, de tout faire en somme pour montrer son dégoût des français, et aussi des religieux.

Or, il y a quelques jours, il est 22 heures, et j’entends taper à ma porte. Voilà donc mon voisin qui me dérange à cette heure. J’ouvre étonné, et il m’explique que la porte de mon jardin était grande ouverte, et qu’il a eu peur pour nous !!!!  Voilà ce qu’est la réalité de mon peuple. Lorsque quelque chose est sérieux, grave, tout le monde est là,  oublie les différends sans intérêt et s’avance d’un seul cœur. Tous des « mensch »….

José Boublil

José Boublil

Chef d’entreprise dans les nouvelles technologies, ancien associé du cabinet Deloitte, sioniste convaincu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *