Le chef du Hezbollah sommé de s’expliquer sur le rôle de l’Iran au Liban

Dans son allocution télévisée consacrée hier soir au dossier de la présidentielle, le chef terroriste du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a réaffirmé « la non-ingérence de l’Iran dans les affaires libanaises », alors que la position de sa milice terroriste est de plus en plus contestée au Liban.

Il a ainsi tenu à répondre « à ceux qui accusent l’Iran de bloquer le scrutin au Liban et qui mettent en doute sa démocratie », pour reprendre ses propos. « L’Iran est la première puissance de la région. Convoitée actuellement par le monde entier, la République islamique iranienne n’a jamais eu besoin d’évoquer le dossier de la présidentielle libanaise dans ses négociations. » a déclaré le numéro un du mouvement chiite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *