Le chanteur Avraham Fried, le policier et le Rabbi

Le célèbre chanteur hassidique Avraham Fried a raconté dans une vidéo sur les réseaux sociaux une histoire qui lui est arrivée il y a quelque temps. Alors qu’il se produisait en Europe pour une série de concerts. Il se trouvait dans une gare quelque part entre deux représentations lorsqu’un policier l’accoste.

« Pardonnez-moi, est-ce que cela vous appartient ? », demande le policier. Avraham Fried reconnait en effet son portefeuille que l’agent tient dans sa main. Ce dernier lui explique qu’en achetant ses billets, il a sans doute fait tomber ses papiers par mégarde mais que tout est bien qui finit bien.

Le remerciant chaleureusement Avraham Fried ne peut s’empêcher de lui poser une dernière question : « tout de même, il y a des milliers de personnes dans cette gare, comment avez-vous fait pour m’identifier parmi toute cette foule ? ». L’agent s’excuse et un peu gêné lui rétorque : « je suis désolé, j’ai bien dû ouvrir votre portefeuille pour savoir à qui il appartenait, et j’ai vu la photo de votre père, c’est comme ça que j’ai pu vous identifier ».

Et Avraham Fried de conclure son récit : « Evidemment, il ne s’agissait pas de la photo de mon père, c’était celle du Rabbi  (Avraham Fried fait partie du mouvement Habad-Loubavitch) . Rendez-vous compte, même un non juif a immédiatement compris que le Rabbi était mon père (spirituel) », conclut l’artiste dans sa vidéo avant de prendre congé. Voir vidéo (en hébreu) ci-dessous.

David Ygal

David Ygal

Observateur du monde juif et sioniste convaincu. Opposant à la pensée unique et aux manipulations politiques. Passionné par la Torah et le Talmud. Prône l'Unité inconditionnelle du Peuple juif, autour de la Torah et de ses Sages. Habite en Israël.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *