Le camp « anti-Bibi » ne désespère pas…

Après avoir indiqué que la proposition initiale faite à Naftali Benett n’est plus d’actualité (suite à son revirement durant l’Opération « Gardiens des Murailles »), le camp « anti-Bibi » tente de le convaincre encore une fois de le rallier en améliorant l’offre avec un poste ministériel de haut rang mais par contre, dans le cadre de la rotation Naftali Benett ne pourrait pas être Premier ministre en premier et devrait céder la priorité à Yaïr Lapid.Lire la suite sur lphinfo.com