Le bras de fer de l’Iran contre l’Arabie saoudite met en exergue la faiblesse des USA

Alors que le conflit au Yémen se dirige davantage vers une guerre par procuration avec l’Arabie saoudite, l’Iran perturbe les voies de navigation, soulevant des préoccupations de l’UE et des États-Unis. L’Iran utilise son pouvoir dans la mer du Golfe afin de montrer qu’il n’est pas intimidé par les alliés arabes nouvellement constitués en coalition et qui a reçu le soutien de Washington.

Les USA accusent Téhéran de déstabiliser la région. Les navires iraniens ont tiré sur un pétrolier battant pavillon de Singapour, accusé sans preuves d’avoir endommagé une plate-forme pétrolière iranienne. Les tirs iraniens ont provoqué la fuite du navire. Quelques jours auparavant, l’Iran avait saisi un navire porte-conteneurs dans le détroit d’Ormuz, la route pétrolière la plus importante du monde.

detroit d ormuzDétroit d’Ormuz

Les incidents maritimes ont coïncidé avec une déclaration de Washington qui avait pour but de rassurer les monarchies arabes du Golfe, précisant que leurs intérêts ne seraient pas menacés par un accord nucléaire que Téhéran et les puissances mondiales essaient d’atteindre d’ici la fin du mois de juin.

Dans une confrontation croissante avec l’Arabie saoudite sur le Yémen, Téhéran a critiqué les Etats arabes pour l’insouciance et la brutalité dont ils faisaient preuve dans ce pays, où une coalition dirigée par l’Arabie attaque la milice houthi, alliée des Iraniens.

rebelles houthisRebelles Houthis au Yémen

L’Iran a également envoyé un navire de secours, l’Iran Shahed, dans le port de la mer Rouge yéménite de Hodayda pour tester un blocus naval imposé par la coalition. Plusieurs responsables militaires iraniens ont averti de la guerre si l’Iran Shahed est attaqué par les forces dirigées par l’Arabie. Il devrait atteindre le port d’ici jeudi.

« Les récentes mesures de l’Iran dans le détroit d’Ormuz sont un message clair adressé à l’Arabie saoudite. Personne ne peut ignorer le rôle clé de l’Iran », a déclaré un responsable iranien, qui a demandé à ne pas être nommé en raison de la sensibilité de la question. « Qu’ils soient réformistes ou jusqu’au-boutistes, les dirigeants iraniens respectent un consensus national sur la sécurisation et l’influence de l’Iran dans la région », a déclaré le fonctionnaire.

rassemblement militaire a teheranDémonstration de force de l’Iran

« Ils (les Etats-Unis et ses alliés du Golfe) ne prévoyaient pas qu’une puissance régionale clé comme l’Iran garderait le silence sur son navire d’aide empêché d’entrer au Yémen. » Riyad veut empêcher cette suprématie de l’Iran dans la Mer Rouge, et dans le reste du Moyen-Orient : de l’Irak à la Syrie et du Liban au Yémen, où Riyad soutient le gouvernement en exil du Yémen contre les rebelles Houthi soutenus par l’Iran.

L’Iran a fait preuve de prudence à propos d’une confrontation militaire directe avec l’Arabie saoudite. « Riyad tente de faire glisser l’Iran dans un conflit militaire », a déclaré un haut responsable de la sécurité iranienne, mais les Saoudiens poursuivent un chemin très dangereux… Nous sommes assez forts pour y faire face… mais nous préférons des solutions politiques.. pour l’instant. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *