Le beurre disparaît des rayonnages en Israël

Depuis des mois, le beurre se fait rare dans les rayons des supermarchés israéliens. En raison du nouveau prix fixé par le gouvernement pour les produits laitiers de base, la production de beurre n’est plus rentable.

Les taxes douanières et les quotas d’importation sont également des vecteurs de pénurie. Il faut savoir en effet que les marques importées d’Europe peuvent coûter jusqu’à 2,40 dollars les 100 g à comparer au prix imposé de 1,12 dollar les 100 g pour le beurre israélien.

Le ministère des Finances et le ministère de l’Agriculture se renvoient la balle pour expliquer la pénurie. Le ministère des Finances a appelé cette semaine son homologue de l’agriculture à ouvrir le marché pour le beurre et à supprimer totalement les taxes douanières et les quotas d’importation. De son côté, le ministère de l’Agriculture a accusé le ministère des Finances de ne pas répartir correctement les quotas.

Eyal Malis, le PDG de Tnuva, l’un des principaux fabricants israéliens de produits laitiers, a demandé aux deux ministères de trouver une solution le plus rapidement possible : „Certains importateurs ne fournissent pas à hauteur de leurs quotas car la hausse de prix du beurre casher est préjudiciable à leur rentabilité. Tnuva est disposé à importer du beurre sans en tirer le moindre profit car le seul objectif de la société est que les magasins soient enfin approvisionnés“.

SOURCE : Jérusalem Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *