Le bébé qui avait échappé à la mort en 1997 entre à l’armée

Shani Winter n’avait que six mois quand sa mère a été tuée dans une attaque terroriste tout en protégeant sa fille avec son corps. Aujourd’hui, la policière qui a sorti Shani de l’enfer de l’attentat l’accompagnait le jour de sa mobilisation dans l’armée israélienne.

Lorsque Shani Winter est arrivée au centre de tri de l’armée israélienne pour s’enrôler, elle était accompagnée par sa famille et des amis proches qui sont venus lui dire au revoir. Mais une femme ne pouvait pas être là, sa mère. Shani a perdu sa mère, Anat Winter-Rosen, à l’âge de six mois dans un attentat à la bombe au Café « A propos » à Tel Aviv, il y a 18 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *