Le basculement vers le XXIème siècle par Dov Zerah

La récente décision du Président Donald TRUMP sur l’accord nucléaire iranien a soulevé de nombreux commentaires. Ceux-ci ont principalement porté sur le  droit international qui semble dépassé. La remise en cause de l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien constitue indiscutablement une négation de la signature donnée, une atteinte à la crédibilité de la première puissance au Monde, les Etats-Unis. Au-delà de cette présentation, le sujet est plus complexe car l’accord n’est pas un traité soumis à l’approbation du Congrès, mais un « executive order » présidentiel soumis à réexamen tous les six mois au vu de son application. En 2015, Barack OBAMA n’avait pas pris le risque de soumettre l’accord au vote des parlementaires, car le résultat était loin d’être assuré…Lire la suite sur tel-avivre.com