Le 1er Ministre libanais, Saad Hariri, en prime time à la TV israélienne.

 

Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a assuré mardi qu’il resterait en poste « malgré les campagnes » lancées contre lui, au lendemain de la parution d’un article du New York Times exhumant une affaire vieille de six ans qui le met en cause, alors que le Liban traverse une crise économique qui a provoqué des manifestations contre le régime et des appels à la démission du gouvernement. En Israël cette affaire était hier soir en Une des journaux télévisés.Lire la suite sur israelvalley.com