L’Autorité palestinienne attend des éclaircissements de l’administration Trump

Mahmoud al-Aloul, récemment nommé vice-président du Fatah, le parti du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, a déclaré qu’il ne connaissait pas encore la position de l’administration Trump sur « le règlement du conflit israélo-palestinien ». « Nous communiquons avec lui et son administration. Nous leur envoyons des messages directement, et également en passant par des dirigeants arabes […]. Ils disent qu’ils étudient le dossier. Nous ne savons toujours pas ce que sera la politique américaine dans les mois qui viennent », a-t-il déclaré. Pour l’instant, la seule communication connue entre l’AP et les Etats-Unis s’est faite par des responsables sécuritaires. En février, Mike Pompeo, le directeur de la CIA, s’est rendu à Ramallah, et Majid Faraj, le directeur des renseignements de l’AP, a été à Washington.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *