L’attentat antisémite de Buenos Aires (86 morts) a été perpétré par le Hezbollah avec du nitrate d’ammonium

L’organisation de défense des victimes israéliennes du terrorisme islamiste, le Shurat HaDin, a rappelé ce dimanche que la voiture-piégée qui a visé en 1994 un centre culturel juif à Buenos Aires, un attentat imputé au groupe terroriste Hezbollah, était remplie de nitrate d’ammonium, l’engrais explosif qui a pulvérisé ces derniers jours le port de Beyrouth et ses environs.Lire la suite sur lemondejuif.info