L’artiste israélien, Mati Kaspi, ne supporte pas les diktats.

Le musicien Mati Kaspi a annulé des concerts en raison de restrictions: «Israël est un mélange de dictature et de fascisme».

L’éminent compositeur israélien Mati Kaspi avait l’intention de faire une tournée dans le pays à la mi-août, mais l’a annulée en signe de protestation contre l’introduction du tav ha-yarok (pass vert) dans les salles de concert. Aujourd’hui, il a publié une déclaration sur Facebook, dans laquelle il a qualifié les autorités israéliennes de «dictature» et de «fascisme», tout comme les participants à des manifestations antigouvernementales en France, en Italie, en Belgique et dans d’autres pays européens.Lire la suite sur jforum.fr