L’arroseur arrosé : Attentat suicide à Gaza

Encore inédit dans la bande de Gaza, un homme-bombe s’est fait exploser coté gazaoui de la frontière avec l’Egypte. Nidal Jomaa El-Jaafari, 28 ans, un activiste du Hamas a été tué et plusieurs autres blessé.

Selon un communiqué du Hamas : «A l’aube, les forces de sécurité ont arrêté deux individus qui s’approchaient de la frontière» de la bande de Gaza avec l’Égypte. L’un d’eux s’est fait exploser, se tuant lui-même et blessant l’autre ainsi qu’un certain nombre de membres des forces de sécurité ».

Une rivalité entre mouvements extrémistes

Depuis quelques années, les islamistes du Hamas qui contrôle la bande de Gaza ont trouvé plus extrémistes qu’eux. Ils sont aux prises avec plusieurs groupuscules djihadistes qui opèrent dans la péninsule voisines du Sinaï. Certains affiliés à Al Quaïda, d’autres se réclamant d’organisations salafistes diverses.

Pour tenter de contenir les djihadistes sur son territoire, le Hamas a multiplié les contrôles à sa frontière avec l’Egypte. Pour le Hamas, il s’agissait de freiner les infiltrations et ralentir la propagation de l’idéologie djihadiste dans la bande de Gaza. Une mission remplie avec plus ou moins de succès jusqu’à présent.

On ne compte plus les roquettes tirées par les djihadistes contre Israël. Des projectiles censés démontrer que le Hamas ne contrôle plus son secteur. On se souvient aussi de la série d’explosions visant des cibles du Hamas à l’été 2015. C’était là le premier coup de semonce des djihadistes.

Depuis, les arrestations dans les rangs salafistes à Gaza sont quasi hebdomadaires. Le Hamas tente d’étouffer toute remise en cause de son hégémonie sur la bande côtière. L’attentat-suicide de cette nuit n’est qu’une étape de plus dans l’affrontement entre islamistes qui semble à terme, inévitable.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *