« L’armée met ses soldats dans des situations impossibles »

L’avocat d’un soldat de combat de la brigade Nahal Haredi, a vivement critiqué l’armée mercredi, après que son client ait été rétrogradé pour avoir encouragé des résidents juifs de la région de Binyamin, en Samarie, à traverser une barrière de police destinée à les empêcher de protester contre les Arabes qui perpétraient des actes de terrorisme tels que jets de pierres et bombes incendiaires.

Adi Keidar procureur de l’organisation d’aide juridique Honenu a accusé l’armée israélienne de ne pas montrer de considération aux soldats tels que son client, qui est lui-même un résident de Samarie.

« Il est très triste que l’armée israélienne continue de mettre des soldats dans des situations impossibles pour mieux convenir à son point de vue, » a déclaré Keidar, qui a noté que la protestation intervenait peu après que les habitants juifs de la ville voisine d’Yitzhar aient été blessés par des terroristes arabes qui jetaient des pierres sur leur voiture au carrefour Alon. Quand Tsahal s’est aperçu des émeutes arabes, la route a été fermée, seulement aux Juifs.

« Il est dommage qu’en raison d’un manque de considération, un combattant se retrouve dans une situation comme celle dans laquelle il est forcé de s’opposer à ses amis et à ses voisins, et à la fin d’être jugé pour ses actions lors d’un incident; il n’a pas besoin d’être mis à défaut, Tsahal doit remplir son rôle de défendre ses soldats en toute circonstance, surtout contre des terroristes arabes » a ajouté l’avocat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *