L’appareil sécuritaire turc serait infiltré par les islamistes

Les islamistes ont rempli en partie le vide laissé par le limogeage par le président turc Recep Tayyip Erdogan de dizaines de milliers de soldats et d’agents de sécurité après la tentative de coup d’Etat de juillet, a annoncé un responsable du renseignement arabe cité par Breitbart.

M. Erdogan a purgé la défense turque, remplaçant ses rivaux présumés par des personnes fidèles à son parti AKP. Cependant certains nouveaux venus viennent de groupes islamiques radicaux.

Le fonctionnaire arabe a cité l’exemple de l’assassin de l’ambassadeur de Russie en Turquie Andrei Karlov, identifié comme Mevlut Mert Altintas, un officier de 22 ans hors service qui avait travaillé pour la police anti-émeute d’Ankara.

Le fonctionnaire a déclaré qu’il était clair qu’après les purges d’Erdogan, des éléments islamistes exploiteraient le désordre et la confusion pour placer leurs pions dans les positions d’influence dans l’armée, la police, le renseignement militaire et d’autres unités spéciales.

« En septembre dernier, les responsables turcs présents au quartier général de coordination de l’opposition en Jordanie ont reçu des évaluations de renseignement indiquant que les islamistes radicaux occupaient désormais des positions influentes au sein de l’establishment de défense turc. »

2 pensées sur “L’appareil sécuritaire turc serait infiltré par les islamistes

  • 23 décembre 2016 à 5 h 27 min
    Permalink

    C’était prévisible en voyant les barbus islamistes de Deach et cie s’acharner à coup de bâtons et de couteaux pour massacrer les soldats qui s’étaient rendus après le soulèvement manqué contre le tyran Erdogan.

    Répondre
  • 22 décembre 2016 à 20 h 47 min
    Permalink

    NON pas possible Ah ahahahahahahahahahahahahahha !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.