L’Amérique “maintiendra une présence” après le retrait

A la suite de la réaction brutale à la décision du président Trump de retirer les troupes américaines du nord-est de la Syrie, de hauts responsables de l’administration vendredi soir, le 21 décembre, ont proposé aux dirigeants du Moyen-Orient des clarifications pour apaiser leurs inquiétudes. Les sources de DEBKAfile révèlent les points forts de ces messages :

  1. Les troupes américaines vont quitter l’est et le nord de la Syrie, mais les États-Unis ne désertent pas cette partie du pays, ont déclaré des responsables sans révéler la nature de la continuité de cette présence.
  2. L’administration Trump n’a pas abandonné les Kurdes ni ne les a «poignardés dans le dos», comme on l’a largement rapporté «et les Kurdes le savent», a-t-on déclaré avec autorité. Et, en effet, malgré leurs cris de consternation, pas un seul milicien kurde syrien n’a déserté les lignes qu’il défend contre Daesh dans l’est de la Syrie.Lire la suite sur jforum.fr