L’ambassadeur néo-zélandais contraint de revoir sa copie

La Nouvelle-Zélande vient d’entrer dans une querelle diplomatique avec Israël, pas seulement pour des raisons protocolaires, mais pour des raisons idéologiques et judiciaires. En effet, le gouvernement de Jérusalem a rejeté les lettres de créances du nouvel ambassadeur, Jonathan Curr, parce qu’il se préparait le même jour à présenter ses lettres de créance auprès de l’Autorité palestinienne. Reuven Rivlin, le Président israélien, a alors fait comprendre qu’il pouvait aller à Ramallah, et y rester pendant tout son mandat sans revenir dans l’Etat Juif. « La Nouvelle Zélande viole le protocole diplomatique » explique le Haaretz dans une analyse publiée ce jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *